Le Sthapatya Veda Maharishi*, connu aussi sous le nom de Vastu Vidya, est le système d’architecture et de planification urbaine le plus ancien et le plus complet. La racine sanscrite Sthapan signifie structurer ou établir.

Veda signifie la connaissance, ou plus précisément la connaissance des lois de la nature, la connaissance totale. Le Veda compte parmi les plus anciennes traditions de l’humanité. Il est structuré en 40 aspects ; l’un deux est le Sthapatya Veda.

*Maharishi Mahesh Yogi, illustre représentant de la Tradition védique, a, durant les dernières décennies, remis en lumière ces différents aspects du Veda. En collaboration avec des Sthapatis (les architectes védiques), il a ravivé la connaissance presque oubliée de l’architecture védique. C’est pour cette raison que sous sa forme originale et complète, elle est aujourd’hui reconnue sous le nom de Sthapatya Veda Maharishi.

Cet aspect de l’ancienne sagesse védique décrit en détail les lois de structure et de construction selon les systèmes propres à la nature. Il donne ainsi la possibilité aux créations humaines d’être, sur un plan fonctionnel et structurel, en parfaite adéquation avec la création de la nature.

Un pont entre l’intelligence individuelle et l’intelligence cosmique
Un bâtiment construit selon les principes du Sthapatya Veda Maharishi est une représentation miniature du cosmos. Ces principes prennent en compte les influences du soleil, de la lune, des étoiles et des planètes sur la terre, et établissent une relation avec l’équateur, le pôle nord et le pôle sud.

Un bâtiment Sthapatya Veda est un pont entre le macrocosme de l’univers et le microcosme des êtres humains. En parfait accord avec la structure du cosmos grâce à ses dimensions et à ses proportions idéales, il permet à l’homme de se reconnecter à sa nature cosmique.

En reconnaissant l’ensemble des lois de la nature, le Sthapatya Veda relie la vie individuelle à la vie cosmique, l’intelligence individuelle à l’intelligence cosmique.

 

La nature cosmique de l’individu
«L’atome est à l’image de l’univers. Le corps humain est à
l’image du corps cosmique.» Le Veda affirme que l’être humain est de nature cosmique et qu’il existe une correspondance de parité entre la structure de l’univers et la structure du corps humain. Par exemple, le soleil, la lune, les planètes et les constellations stellaires entretiennent un lien spécifique et direct avec les différents éléments du cerveau comme le thalamus et l’hypothalamus.